Archives de
Étiquette : veine perforante

Régions gonale et jambière

Régions gonale et jambière

A la cuisse, la superposition des veines superficielles conduisait à pratiquer des coupes transversales. Ce problème ne se pose plus à la jambe, l’hypoderme étant ici moins épais. En revanche, les différents réseaux y réalisent, dans un plan unique, de complexes anastomoses et circuits hémodynamiques. Ce sont donc de véritables « écorchés » en orthostatisme qu’il nous faudra étudier. L’implication pathogénique des veines perforantes des régions gonale et jambière est présumée. telle que certains auteurs en ont préconisé l’éradication systématique afin de…

Lire la suite Lire la suite

Région crurale

Région crurale

La région crurale est caractérisée par la présence d’une ou plusieurs veines perforantes au sein du canal de Hunter. Dénommées le plus souvent veines perforantes de Dodd, elles mettent en relation le tronc saphène interne ou une de ses collatérales avec la veine fémorale superficielle. Figure 61A Veines perforantes du canal de Hunter (perforante de Dodd). Muscle vaste interne Aponévrose Muscle couturier Saphène interne Artère fémorale superficielle Nerf saphène interne Veine fémorale superficielle Muscle droit interne Muscle grand adducteur Figure…

Lire la suite Lire la suite

Région inguinale

Région inguinale

Une coupe transversale de la région inguinale (Figure 60 A) révèle, de dehors en dedans : le muscle couturier (M. sartorius), l’artère fémorale commune juste avant sa division en artères fémorales superficielle et profonde, la veine fémorale commune, la terminaison du tronc saphène interne à l’intérieur de son dédoublement aponévrotique et, enfin, le muscle moyen adducteur (M. adductor medialis). A ce niveau, l’image échographique est typique (Figure 60 B). En coupe transversale, la sonde étant placée le long du pli…

Lire la suite Lire la suite

Topographie générale

Topographie générale

Plutôt que d’individualiser une veine perforante dont la situation n’est pas toujours aussi précise et constante que celle décrite par l’auteur dont elle porte le nom, on préférera définir des groupes de veines perforantes (Figures 57 et 58). Le plus souvent, un seul élément de ces groupes verra son calibre augmenter de façon pathologique. Figure 57 Principaux groupes de veines perforantes. les veines perforantes terminales hautes les veines perforantes périnéales les veines perforantes terminales basses les veines perforantes de Dodd…

Lire la suite Lire la suite

Définition hémodynamique

Définition hémodynamique

A l’état physiologique, 90 % du sang veineux remonte vers le cceur en empruntant les veines profondes et 10 % par les veines superficielles. Plusieurs pompes assurent ce retour veineux. Les plus importantes sont représentées par l’inspiration diaphragmatique pour l’étage fémoro-ilio-cave et la pompe valvulo-musculaire au niveau du mollet. Au repos s’établit un équilibre sans cesse modifié entre les forces qui génèrent le retour veineux et celles qui s’y opposent (Figure 50). Parmi ces dernières, la pression hydrostatique liée à…

Lire la suite Lire la suite

Définition anatomique

Définition anatomique

Aborder l’étude des veines perforantes avant de décrire les veines du territoire saphène interne pourrait paraître surprenant. En fait, cette démarche procède de la confrontation des données anatomiques et fonctionnelles. Il devient dès lors logique de présenter les veines perforantes juste après l’étude de la crosse saphène interne, celle-ci n’étant finalement que la veine perforante principale, la plus haut située. Assurant la communication des veines superficielles avec celles du réseau profond, les veines perforantes, comme leur nom l’indique, perforent l’aponévrose…

Lire la suite Lire la suite